Les enfants d’Eubulide

Dans ce dialogue à trois personnages, Paul Franceschi transpose l’enseignement d’Eubulide – qui fut dirigeant de l’Ecole de Mégare – à l’époque contemporaine, 2500 ans plus tard. Pharamménion expose son enseignement à Ephilodie et à Vallidor. La discussion porte sur plusieurs des paradoxes célèbres introduits par Eubulide – le Menteur, le paradoxe sorite – mais aussi d’autre paradoxes modernes comme celui de la Belle au bois dormant, le paradoxe de Goodman, etc… Mais très vite, Ephilodie et Vallidor découvrent que l’intérêt de l’étude des paradoxes ne réside pas seulement dans les paradoxes proprement dits, et commencent à entrevoir peu-à-peu toute la portée de l’enseignement initié par Eubulide. Des connexions inattendues se font jour…

Ce contenu a été publié dans Livres, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.