Accueil

Ce site présente mes travaux en philosophie. Il contient des articles publiés et des pré-publications. Les textes concernent la philosophie analytique, l’étude des concepts, la cognition et la philosophie psycho-pathologique.

Mes travaux portent principalement sur la philosophie analytique et consistent en solutions proposées à plusieurs paradoxes philosophiques: l’argument de l’Apocalypse, le paradoxe de Hempel, le paradoxe de Goodman, le paradoxe de l’examen-surprise, le problème de la beauté endormie, l’argument de la simulation, etc. Un outil conceptuel, les n-univers, utile pour l’étude des problèmes philosophiques, est également présenté.

Plusieurs textes concernent également la cognition et les distorsions cognitives. Des compléments à la théorie classique des distorsions cognitives sont exposés, ainsi que leurs applications dans le domaine de la philosophie psycho-pathologique: un nouveau cadre conceptuel pour les distorsions cognitives, une présentation  spécifique de la personnalisation et de la généralisation excessive et de l’étiquetage.

Enfin, certains textes concernent l’étude des concepts. Ils sont basés sur un outil conceptuel spécifique: les matrices de concepts. Des applications au plan dialectique, à l’analyse paradigmatique d’un corpus de proverbes, à l’analyse du triplet de concepts amour-haine-indifférence sont également présentées. Mon livre le plus récent L’ABC du plan dialectique matriciel présente une application des matrices de concepts à la conception et à la réalisation d’un plan.

Les travaux présentés impliquent des champs apparemment très différents. Cependant, tous les textes s’appuient sur une doctrine philosophique particulière, que l’on peut définir comme un “contextualisme dialectique”. Et cette doctrine a des applications dans la philosophie analytique, l’étude des concepts et la philosophie psycho-pathologique. Son rôle comme outil méthodologique visant à résoudre des paradoxes philosophiques est expliqué en détail dans mes “Eléments du contextualisme dialectique“.

Nouveau (prépublication): Comparaison de deux outils conceptuels : le carré sémiotique et les matrices de concepts

Dans ‘Une Classe de Concepts’ (Semiotica, 2002), j’ai présenté une théorie des matrices de concepts, qui visait à fournir une alternative au carré sémiotique de Greimas. Dans le présent document, j’effectue une comparaison entre le carré de l’opposition et les matrices de concepts. Tout d’abord, je teste la construction résultant des deux outils conceptuels alternatifs par rapport à trois concepts paradigmatiques : l’amour, la haine et l’indifférence. J’applique d’abord le carré sémiotique à la triade amour-haine-indifférence. Je regroupe ensuite les concepts issus du carré sémiotique dans un cadre qui convient mieux pour réaliser des comparaisons. J’utilise aussi les matrices de concepts avec la même association triadique de concepts. D’autre part, j’étends l’analyse précédente à une autre paire de concepts paradigmatiques opposés : masculin/féminin. Je mets finalement en correspondance les deux séries de concepts qui en résultent, mettant ainsi en lumière les points communs et les différences entre les deux outils conceptuels.