Introduction à la philosophie analytique

couv-AmzDans cet ouvrage, Paul Franceschi nous livre une introduction à la philosophie analytique. De manière concrète, il choisit de décrire quarante paradoxes, arguments ou problèmes philosophiques, qui constituent autant de défis pour la philosophie contemporaine et l’intelligence humaine. Car certains paradoxes d’origine millénaire – tels que le Menteur ou le paradoxe sorite – ne sont toujours pas résolus à l’époque actuelle. D’autres énigmes philosophiques en revanche – telles que l’argument de l’Apocalypse – ne sont apparues que très récemment dans la littérature. L’auteur s’attache à nous présenter clairement chacun de ces problèmes ainsi que les principales tentatives qui ont été formulées pour les résoudre.

« Je suis vraiment impressionné par ce livre très soigné et stimulant. Je le recommande chaudement, tant aux étudiants pour la pédagogie et la culture générale (dilemme du prisonnier, terre-jumelle, etc.), qu’aux pros pour l’outil de référence, et même plus généralement à ceux qui aiment réfléchir. » (Julien Dutant, Philotropes)

Un compte-rendu complet sur Philotropes, le blog de Julien Dutant.


 

La version pour Kindle est également disponible.

 


L’ouvrage est également en accès libre.

 

Une solution pour le paradoxe de Goodman

goodmanUn article publié dans Dialogue Vol.40, hiver 2001, pages 99-123.
Dans la version classique du paradoxe de Goodman, les conditions dans lesquelles le problème prend place sont ambiguës. Les conditions de l’induction préalablement décrites de manière précise, je définis ensuite un modèle de n-univers, autorisant la distinction, parmi les critères d’un n-univers donné, entre les constantes et les variables. Dans le modèle ainsi défini, je distingue ensuite deux versions du problème, prenant place respectivement: (a) dans un n-univers dont les variables sont la couleur et le temps; (b) dans un n-univers dont les variables sont la couleur, le temps et l’espace. Finalement, je montre que chacune de ces versions admet une résolution spécifique.

 

 

Situations probabilistes pour n-univers goodmaniens

image22Un article paru (2006) dans le Journal of Philosophical Research, vol. 31, pages 123-141.

Je m’attache à décrire plusieurs application des n-univers à travers différentes situations probabilistes. Je décris tout d’abord comment les n-univers peuvent constituer une extension des espaces de probabilités classiques utilisés en théorie des probabilités. Les espaces de probabilités étendus ainsi définis autorisent une modélisation plus fine de certaines situations probabilistes complexes tout en étant davantage en adéquation avec nos intuitions concernant notre univers physique. J’illustre également la mise en œuvre de l’outil méthodologique que constituent les n-univers à travers deux expériences de pensée décrites par John Leslie. Enfin, je modélise le paradoxe de Goodman à l’aide des n-univers, en montrant également comment ces derniers se révèlent finalement très proches des mondes goodmaniens.